Sélectionner une page

Salariés en boite, comment s’en sortir ?

Que se passe-t-il vraiment dans ces boites ?

Comment évaluer le niveau de stress et de bonheur des salariés cadres et non cadres ?

Comment avoir un oeil objectif sur ce qui s’y passe vraiment ?

Pouvons nous décerner un label de la meilleure entreprise, avec les bonnes pratiques du dirigeant ? Les critères seraient connus au dernier moment par le chef d’entreprise, pour ne pas avoir d’influence sur ses salariés. Des Audits externes inopinés pour éviter la tricherie. C’est une mission quasiment impossible !

Pouvons nous vraiment créer de réelles enquêtes au sein des entreprises ?

Le niveau de sincérité des salariés est directement proportionnel à la confiance qu’ils offrent à leur dirigeant. Par peur de représailles, QUI est prêt à mentir ? La plupart d’entre nous !

“A quoi bon, de toute façon il ne changera jamais !”

Posons-nous la question de cette liberté d’expression.

Le salarié est-il l’esclave des temps modernes ? Parfois le réel dépasse la fiction. Sous prétexte qu’il reçoit un salaire, le salarié n’aurait le droit que d’obéir, d’exécuter des directives ? Et ce, qu’il soit en accord ou non avec sa hiérarchie ?

Quelles respectent ou non les salariés, les boites appliquent leur réglement.

Régime autoritaire, jusqu’où le salarié est-il capable d’aller pour avoir son argent à la fin du mois ? Liberté et légèreté d’être, les droits Humains doivent être respectés dans tous les systèmes. Cette notion d’échange et de service est trop souvent baffouée et piétinée. J’échange ma présence et mon savoir-faire pour quelques Euros, et cela ne me donne vraiment aucun droits ? Abus de pouvoir ou Ego du dirigeant ?!

Chaque chef d’entreprise conscient du joyau Humain qu’il embauche devrait se poser les questions suivantes :

Pourquoi mes salariés font-ils grise mine, râlent ou réclament toujours plus ? Qu’est ce qui ne va pas dans ma structure pour qu’une plainte perpétuelle résonne ?

Si mon entreprise est le prolongement de moi-même, pourquoi ne pourrai-je pas la soigner comme je me soigne lorsque je suis malade ]          

Faire semblant de ne pas entendre ces maux, c’est faire semblant que tout va bien. En tenir compte permet de soigner la petite égratignure et éviter l’infection du système et du dirigeant.

Patrons, posez-vous les bonnes questions.

Puis-je améliorer mon système en prévenant les faiblesses ? Eviter les maladies, les arrêts, l’abandon de poste, les querelles et l’absentéisme. Mon système est-il optimal ? Puis-je améliorer mon Management ?

Jeter la pierre sur le salarié, c’est vous taper la tête contre le mur.

PAS DE SARDINES MUETTES OU MORTES !

Je suis dirigeante d’entreprise, mon souhait est d’avoir une entreprise ouverte et vivante, qui ne ressemble surtout pas à une boite de sardine. En libérant mon potentiel de dirigeante et de leader, j’augmente mon potentiel santé, celui de mes salariés et de mon entreprise. Le bonheur au travail est possible, ne vous laissez pas piéger par de fausses croyances ou des stéréotypes d’un systéme pyramidale et autoritaire ! Les salariés on besoin d’un capital confiance, de sourire et de joie pour travailler.

Donnez du sens au rôle de vos salariés. Redonnez la place à l’Humain.

LIBEREZ VOTRE POTENTIEL !

 

Annie,

fondatrice Elabor & Sens.